Evaluer les risques psychosociaux, 5 ans après... 

spécial Collectivités territoriales

Cela fait bientôt 5 ans que la Loi Lebranchu fait obligation à l'ensemble des collectivités territoriales « et établissements publics en relevant », de définir les orientations de leur démarche (calendrier, priorités, modalités de suivi, plan de communication...) quant aux modalités de mise en œuvre du plan de prévention des risques psychosociaux (RPS).

Les employeurs doivent également avoir «mis en place des formations adaptées à l'attention des acteurs de la prévention» d'une durée de deux jours et réalisé un « diagnostic des RPS » dans leur collectivité, afin de l'intégrer ce diagnostic au « document unique d'évaluation des risques professionnels » (DUERP).

Quatre indicateurs devront être « impérativement suivis au sein de chaque collectivité » : taux d'absentéisme pour raison de santé, taux de rotation des agents, taux de visite sur demande au médecin de prévention et taux de violence sur agents. habilité par l'Etat à dispenser les formations pour les membres des CHSCT (article R4614-25 du code du travail).

Même si la plupart des grandes collectivités ont alors joué le jeu, la question se pose, 5 ans après, du bilan et du suivi de ces actions. Où en est on aujourd'hui ? Et si on vous aidait ?

Habilité par l'Etat à dispenser les formations pour les membres des CHSCT (article R4614-25 du code du travail), l'équipe de Ressources-management intervient depuis des années auprès de entreprises pour aider à la prévention des risques au travail, et en particulier des risques psychosociaux, et pour former les salariés et le management à la prévention de ces risques particuliers.